métaux d’apport en soudage
Métaux d’apport en soudage
5 (100%) 2 votes

Les métaux d’apport sont les éléments utilisés pour réaliser les cordons de soudure. Chaque cordon de soudure doit respecter les exigences de qualité et de résistance mécanique imposés par la norme ou spécification du fabricant.

En fonction du procédé de soudage utilisé, on peut distinguer plusieurs types de métaux d’apport : électrodes, baguette ou fil plein, baguette ou fil fourré, etc.

Avec le métal d’apport, on peut utiliser un fondant. Le fondant est un produit chimique utilisé en procédé de soudage, dont la fonction principale est de favoriser le soudage : il l’isole du contact avec l’air et favorise ainsi l’écoulement et la répartition du métal d’apport dans l’union.

Composition chimique et résistance mécanique du métal d’apport en soudure

Pour choisir le métal d’apport pour la réalisation d’une union, il faut tenir compte des métaux de base qui vont être unis. Pour cela, il faut connaître leur composition chimique et leur résistance mécanique pour choisir un métal d’apport de composition chimique similaire et de résistance mécanique légèrement supérieure. Si les métaux de base ne sont pas similaires, comme cela est le cas lors de l’union d’un acier carbone avec un acier inoxydable, il faut toujours chercher à couvrir la composition chimique et la résistance mécanique du métal le plus faible. Dans ce cas, il faut donc choisir un métal d’apport de composition chimique similaire à l’acier inoxydable.

SCI Control & Inspección offre son assistance technique pour choisir les métaux d’apport à utiliser pour chaque type d’union.

About the author
Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser les balises HTML

EffacerSoumettre