inspection visuelle directe ou indirecte
Inspection visuelle directe ou indirecte (boroscpie, video endoscopie)
5 (100%) 1 vote

L’inspection visuelle est l’une des méthodes d’Essais Non Destructifs. Elle se base sur l’observation des défauts ou discontinuités visibles à l’œil. Elle permet un contrôle à toutes les étapes du procédé de fabrication ou de maintenance des installations. L’inspection visuelle est réalisée par des inspecteurs formés. On peut distinguer deux techniques d’inspection visuelle : directe et indirecte.

Lors de l’inspection visuelle directe, l’observation se fait sans outil. L’inspecteur utilise uniquement ses capacités visuelles sous certaines conditions d’éclairage et d’orientation.

Dans les cas où l’inspection doit être faite dans des zones où l’œil humain ne peut pas voir, l’inspection visuelle indirecte se fait au moyen d’équipements comme un boroscope ou un vidéo endoscope. Ils sont utilisés pour pouvoir analyser des composants internes sans avoir besoin de les démonter. De plus, ces systèmes permettent d’enregistrer les images donc il est possible de refaire l’inspection par la suite.

Champs d’application d’inspection visuelle

Inspections de soudures externes (chaudière, canalisations, structures, etc.)

Inspections de soudures internes (secteur alimentaire, chimique, etc.)

Inspection d’usinage ou de traitements de surface (secteur automobile et aéronautique)

Inspection interne d’engrenages, de roulements, multiplicateurs, réducteurs (secteur automobile, éolien, etc.)

Ces techniques d’inspection sont utilisées pour pouvoir analyser des composants sans avoir besoin de les démonter. De plus, ces systèmes permettent d’enregistrer les images donc il est possible de refaire l’inspection par la suite.

Pour plus d’informations contactez-nous par email : bordeaux@scifrancesa.fr ou par téléphone : +33 557 99 17 64

About the author
Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser les balises HTML

EffacerSoumettre